RetourRetour

vichy | 2007

Le grand marché couvert et ses abords

info Fermer

TRANSPARENCES POUR LES PRODUCTEURS

Le Grand Marché, conçu en 1934, répondait au souci de ravitailler en nombre et en qualité les hôtels, les restaurants et les résidences se développant avec l’activité thermale et la construction de quartiers résidentiel.
Son expression architecturale était avant tout fondée sur un travail de franchissement afin d’offrir une grande liberté d’aménagement au sol des cases et des étals. Ceci était rendu possible grâce à la conception de ces grands portiques en béton armé qui caractérisent le Grand Marché, révolutionnaires à l’époque, permettant de franchir d’un seul trait cinquante mètres.
Autrefois extérieur au cœur de Ville, le Grand Marché se trouve maintenant en centre ville à proximité du marché de plein air, des équipements et du centre commerçant, sur un parcours privilégié.
Il était devenu indispensable de rénover le Grand Marché afin de remédier à l’évolution désastreuse de son état et répondre à l’actualisation des normes.
L’état du bâtiment traduisant une grande faiblesse des parties exposées aux intempéries, au contraire du bon état des structures principales, il était naturel de proposer le remplacement des parties extérieures par la création de façades ouvertes, dans une composition d’éléments verriers adaptés aux différentes expositions, et le maintien des grands portiques et de la mezzanine qui –outre leur bon état- confèrent son identité au Grand Marché.

A l’intérieur, il nous a paru également naturel de proposer le retour des producteurs fermiers sur cette mezzanine, comme cela existait autrefois.
Quant aux aménagements extérieurs, ils mettent à disposition un vaste parvis qui permettra la tenue du marché de plein air hebdomadaire en synergie avec l’activité du marché couvert.
La charte des aménagements intérieurs, mise en application par les commerçants, établit de grandes lignes directrices fortes, donnant une unité de ton à l’équipement d’ensemble, tout en laissant s’exprimer l’identité de chaque commerce.
Les bancs et les cases, qui participent à la lecture de l’espace collectif de la Halle, sont donc dessinés de façon homogène et structurent les espaces de circulation.

équipe - Linéaire A (architecte, mandataire)
- Lechelle (structure)
- XERUS (communication)
- Amphoux (paysagiste)
- Laclautre (fluides)
- Debost (OPC)

Haut de page